Havel : post-totalitarisme

«… Seul un regard rapide permet – et encore, seulement approximativement – de séparer la société en dominants est dominés. C’est d’ailleurs l’une des différences les plus importantes entre le système post-totalitaire et la dictature « classique » dans laquelle on peut encore localiser socialement la ligne de ce conflit. Dans le système post-totalitaire, cette ligne passe de facto par chaque individu, car chacun est à sa manière victime et support du système. Ce que nous entendons par système n’est donc pas un ordre que certains imposeraient aux autres, mais c’est quelque chose qui traverse toute la société et que la société entière contribue à créer, quelque chose qui, quoiqu’apparemment insaisissable – car cela a le caractère d’un principe pur –, n’est pas moins « saisi » dans la réalité par toute la société comme un aspect important de sa vie. »

Vaclav Havel, Essais Politiques, Ed. Calmann-Lévy, 1990, p. 84.

Laisser un commentaire

Fermer le menu