Péguy: l’âme habituée

« Il y a quelque chose de pire que d’avoir une âme même perverse, c’est d’avoir une âme habituée ».

Charles Péguy, Œuvres en Prose complètes, t. III, p.1307.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *