Nietsche : penser dans les autres

« Bien des gens dépérissent parce qu’ils pensent toujours à leur existence dans l’esprit des autres, c’est-à-dire qu’ils prennent au sérieux l’effet de leurs actions, et non ce qui agit : eux-mêmes. Or les effets de nos actions dépendent de ce sur quoi il faut agir et ne sont donc pas en notre pouvoir. D’où tant d’inquiétude et de dépit. »

Nietsche Mauvaises pensées choisies, Gallimard, 2000, p.325.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *