Leskow : “paix et ordre “…

« Il était écrit en cet endroit que saint Tykhon avait prié la Mère de Dieu d’accorder une longue paix à la terre. Et saint Paul apôtre lui avait révélé d’une voix claire à quel signe on reconnaîtrait que la paix serait près de prendre fin. Et voici ses paroles : Quand les hommes parleront tous de paix et d’ordre, le moment sera proche où la destruction fondra sur eux. »

Nikolai Leskow, Le voyageur enchanté, cité in Max Picard, L’homme du Néant, Editions de la Baconnière, Neuchâtel, 1946 (trad. 1963)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *