Parménide: les différences

 

“Je te détourne de cette voie de
Recherche
Où les mortels qui ne savent rien
[5] s’égarent incertains ;
L’impuissance de leur pensée
Y conduit leur esprit errant ; ils vont
Sourds et aveugles, stupides et sans jugement ;
Ils croient qu’être et ne pas être est la même chose…”

Poème de Parménide VI

“A droite les garçons, à gauche les filles.”

Poème de Parménide XVII

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *