De Koninck: la bêtise

“Avec humour et brio, Milan Kundera considère comme la plus importante de son siècle la découverte que fit Flaubert de la bêtise, plus significative même, assure-t-il, que les idées les plus étonnantes de Marx ou de Freud : loin de céder à la science, à la technologie, à la modernité, au progrès, cette bêtise progresse au contraire avec le progrès. Elle consiste en un moderne Dictionnaire des idées reçues, dont le flot est programmé sur ordinateurs, propagé par les mass médias (cf. Edgar Morin, ht. Ut. ; Milan Kundera, L’art du roman, Paris. Gallimard, 1986, infine)”.

Thomas De Koninck, De la dignité humaine. Quadrige/PUF 1995.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *